Le Focusing

Origine

A l'origine du Focusing, se trouve le philosophe et thérapeute Eugene Gendlin. Celui-ci travailla durant de nombreuses années en collaboration avec Carl Rogers, jusqu’à être son directeur de recherche. Lors de ces recherches, Eugene et son équipe étudièrent la question de ce qui fait le succès d’une thérapie.

 

Après avoir étudié différentes formes de thérapies et analysé des milliers de séances enregistrées, ils découvrirent que les clients bénéficiant d’issues positives à leur thérapie présentaient tous une différence dans leur manière de parler, celle-ci étant simplement le signe extérieur direct de ce qu’il se passait en eux

 

Le succès d’une thérapie n’était donc pas lié à la méthode thérapeutique mais à une compétence spécifique chez le client (compétence nommée ensuite Focusing par Gendlin). 

 

La bonne nouvelle c’est que nous avons tous le potientiel de vivre le Focusing en nous et Gendlin, ainsi que d’autres à sa suite (telle Ann Weiser Cornell), l’ont étudié suffisamment pour pouvoir l’enseigner aux personnes intéressées.

 

Késako ? Qu'est-ce que le Focusing?

Le Focusing est donc une compétence que chacun d’entre nous peut développer. Certains la développeront rapidement tandis que pour d’autres cela prendra plus de temps. Cette compétence permet d’appréhender les problèmes de manière nouvelle et holistique.

 

Lors d’une séance de Focusing, on tend à ralentir. 

En effet, le mental (à lui seul) est rapide, vif, puisque fonctionnant à partir de ce qu’il sait déjà, d’un savoir emmagasiné, d’idées préconçues, de concepts, d’opinions établies sur ce que je dois faire et comment je dois être (ou comment les choses doivent être dans une situation donnée), or le corps “pense” autrement, il ressent, laisse le temps à l’information d’émerger, lui permettant d’être floue, vague, imprécise…Et lorsque le corps fait consciemment partie de l’expérience, un autre rythme s’impose.

 

On ne rejette rien en Focusing, ni le corps, ni les pensées, ni les émotions, ni les intuitions, tout est bienvenu… On reste simplement ancré et dans une attitude de bienveillance, d’accueil, d’ouverture… On est présent à l’expérience en train de se dérouler autorisant ainsi à ce que de nouvelles informations (sous formes de ressentis, images, émotions… ) se présentent et puissent être mises à jour. 

 

Le Focusing est donc un processus faisant appel à une sagesse profonde en nous, une sagesse intégrant tout ce qui fait de nous un être humain pleinement vivant.

 

Pour qui? Pour quoi?

Bien que la découverte du Focusing ait eu lieu dans le domaine de la thérapie, son champ d’application est vaste et pour ainsi dire illimité…  Tout le monde peut vraiment bénéficier de cette compétence (que ce soit lors de séance de Focusing ou lors d’une thérapie orientée Focusing).

 

Voici, une liste non exhaustive de ce pour quoi on peut demander à faire une ou plusieurs séances de Focusing: votre thérapie n’avance pas et/ou vous souhaitez l’enrichir d’une autre approche; vous avez des pensées très critiques envers vous-même et vous désirez retrouver la paix; vous vous sentez déconnecté de votre corps et vous souhaitez développer votre conscience corporelle; vous avez l’impression de ne ressentir aucune émotion ou au contraire vous vous retrouvez comme submergé par celles-ci et vous aspirez à une vie émotionnelle plus équilibrée; vous souhaitez améliorer vos relations et notamment votre relation à vous-même; vous ressentez un blocage vous empêchant de passer à l’action ou des habitudes néfastes pour votre santé et vous aimeriez du changement...

 

Beaucoup d'autres sujets peuvent être abordés en Focusing.

 

Comment?

En fonction de chacun mais aussi de la thématique, une séance peut suffire ou plusieurs seront nécessaires. Dans tous les cas, c'est vous qui décidez du nombre de séances et si il y en a plusieurs, de leur fréquence (en fonction de mes disponibilités).

 

Les séances ont lieu par téléphone, Skype ou Zoom.